Travaux à venir sur le bois énergie en Sud-Lozère

Le plan d’action de la Charte Forestière Sud-Lozère aborde la problématique de la valorisation des ressources existantes. Le pin maritime, le châtaignier et le bois-énergie local sont concernés.

Châtaignier dépérissant

Les actions prévues dans la CFT Sud-Lozère

Le Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Lozère, via sa mission « Chaleur renouvelable », est maître d’ouvrage de quatre actions sur le bois-énergie.

  • Un bilan de la filière bois-énergie sur le territoire Sud-Lozère sera réalisé en utilisant notamment l’Observatoire du Bois Energie Occitanie, géré  par  l’association  des  Collectivités  Forestières. 
  • Des actions de sensibilisation et d’information seront également menées. Des visites de chaufferies bois sont notamment prévues afin de sensibiliser les élus et faire émerger de nouveaux projets : le 14 octobre aura lieu la visite du réseau de chaleur bois de Vialas.
  • D’autres actions autour du bois-énergie ont pour ambition d’étudier la faisabilité de la valorisation locale du châtaignier dépérissant en bois énergie. En effet, la châtaigneraie cévenole, comme de nombreuses  châtaigneraies  en  France,  a  une  forte  tendance  au  dépérissement.  Les  causes  sont multiples  et  liées  les  unes  aux  autres  :  stress  hydriques,  dérèglements  climatiques,  attaques  de pathogènes (ancres, chancres), essence non adaptée aux stations forestières, etc. La valorisation des parcelles dépérissantes est très complexe, car les débouchés pour cette ressource de faible qualité sont  quasi  inexistants.  L’objectif  est  donc  d’initier  une  dynamique  pour  valoriser  le  châtaignier dépérissant en bois énergie. Des réflexions sur la faisabilité technico-économique et un « chantier test » seront menés.

Le  sujet  du  bois  énergie  suscite  de  plus  en  plus  d’intérêt.  Valorisé  localement,  le  bois  permet d’atteindre  un  certain  degré  d’indépendance  vis-à-vis  des  ressources  énergétiques.  Cévennes Durables est une structure d’investissement coopérative qui agit pour le développement des énergies renouvelables  en  mobilisant  des  financements  citoyens.  En  plus  du  photovoltaïque,  le  collectif souhaite élargir leur champ d’intervention avec la chaleur renouvelable.
Des dynamiques locales qui laissent espérer une filière bois-énergie locale efficiente pour demain..

D'autres actualités

Un propriétaire forestier du GIEFF en plein élagage de cèdre - Crédit photo : Serge MEURTIN
11 août 2022

Labellisation du premier GIEFF dans le Gard

L’Association Syndicale Libre de Gestion Forestière (ASLGF) du Chambon vient de voir valider son Groupement d’intérêt économique et environnemental forestier
vig7x
24 janvier 2022

Bois local : suivez le guide !

Avantages du bois local… Charte Forestière Sud-Lozère L’utilisation du bois dans les projets de construction et de rénovation apporte
cft
18 décembre 2020

CONSULTATION : vos idées pour la Forêt

Charte forestière de territoire du Pays des Cévennes 2021-2024 : à vos idées ! Le Pays des Cévennes est