Gemme le pin maritime cévenol

Pays des Cévennes

Pour rappel, les Chartes Forestières du Pays des Cévennes et du PETR Sud-Lozère coordonnent depuis mi 2020 un projet qui étudie les possibilités de développer de nouveaux produits s’inscrivant dans la bioéconomie à base de résine de pin maritime, récoltée par gemmage.

26 / 01 / 2023

Une nouvelle micro-filière forestière se dessine…

Une campagne de gemmage a eu lieu durant 5 mois en en 2022 au sein de l’ASLGF (« Association Syndicale Libre de Gestion Forestière ») du Chambon avec la coopérative La Forêt Privée Lozérienne et Gardoise. La récolte a eu lieu le 23 septembre. Pour cette expérimentation sur 100 pins, sur deux sites différents au Chambon, 340 kg de résine ont été récoltés, soit une moyenne de 3,4 kg par arbre ! et un record de production de 8,6 kg pour un pin. Sachant que la moyenne de production dans les Landes (territoire historique de gemmage en France) est de 3 kg, soit des résultats encourageants… Des échantillons ont été préparés avec l’INRAE et l’Université de Montpellier pour des tests d’amélioration des procédés de distillation, des tests de l’Ecole des Mines d’Alès en partenariat avec le designer Samy Rio pour la fabrication de colles biosourcées, et d’autres projets de recherche-développement.

Dans le cadre d’un contrat de recherche entre l’Université, l’INRAE de Montpellier, le Pays des Cévennes et le PETR Sud-Lozère, les recherches sur la composition chimique de la résine et sur l’optimisation des méthodes de distillations ont pu être restituées le 02/12, avec les avantages et inconvénients de chaque procédé. Là encore des résultats encourageants avec de bons rendements, le choix des procédés de distillation de la résine dépendra de l’attente des clients du produit fini.

Par ailleurs, avec l’appui financier du GAL Cévennes et du Commissariat Massif-Central, le Pays des Cévennes a missionné le bureau d’étude CERIBOIS pour mener une étude de faisabilité économique sur la mise en place de cette micro-filière. Les résultats ont été rendus en janvier et d’après les hypothèses basses, il y aurait 1 847 ha de pins maritimes « gemmables » en Cévennes (territoire des CFT), ce qui représente une production potentielle de résine de 1 662 T / an. Le gemmage pourrait être une activité complémentaire viable dans l’hypothèse où les gemmeurs soient propriétaires forestiers et que les matériels et équipements de gemmage soient mutualisés

Ce projet a pu être partagé par Patrick DELEUZE, Vice-président du Pays des Cévennes, sur les ondes de France Bleu Gard Lozère  (CLIQUEZ ICI).

D'autres actualités

Vue de St Jean du Gard, à partir des forêts de Mme Bourrely
24 janvier 2022

Le renouvellement des plans d’action des deux Chartes Forestières est validé !

C’est fini… Les deux programmes d’actions des chartes forestières Pays Cévennes et Sud-Lozère se sont achevés en fin d’année
SM_1
2 octobre 2023

Au Salon des Maires du Gard 2023, on a touché du bois !

Des prototypes et des partenaires présents pour mettre en avant la Forêt et sa filière au Salon des Maires
Image3
18 janvier 2023

ZOOM sur une action : un tour d’horizon du sylvopastoralisme

Un travail mené par des étudiants de l’Institut Agro est en cours. L’objectif est de capitaliser les expériences et